Actualités, nouvelles et manifestations culturelles Dowzr

La verrerie qui fait étinceler nos tables

0 155

Autour d’une table, que l’on boive dans un verre ballon ou une délicate flûte en cristal, nous prêtons attention à manipuler avec précaution ces objets tout en prenant parfaitement conscience de ce que nous buvons.

Nous dégustons… Satisfaisants ainsi la vue, l’odorat et les papilles.

De ce fait, le lien entre le contenu et le contenant a toujours été au cœur des préoccupations des fabricants de verre. « Verre » en français et « glass » en anglais ont un double sens : ils renvoient le matériau à l’objet lui-même.

 

Verre phénicien Verre gallo-romain
Verre phénicien
Verre gallo-romain

Le verre : La matière

Le verre est une matière connue depuis environ 4000 ans. D’abord en Mésopotamie, puis en Egypte sous forme d’une pâte de verre (perles et fioles) et enfin la légende qui raconte que les Phéniciens ont découvert le verre en faisant du feu sur une plage de sable fin (silice et natron chauffés à grande température se coagulent en une matière translucide). Suivront les prouesses technologiques et colorées des verriers de l’île de Murano en Italie (le verre vénitien est souple, étiré et soufflé). La Bohême innove avec des verres plus lourds mais au décor taillé et gravé. L’Angleterre produit alors un verre moins limpide mais beaucoup plus brillant grâce à l’ajout de plomb.

Le cristal est né ! La France va s’enthousiasmer pour le cristal anglais à compter du XVIIIème siècle : c’est la création des manufactures de Saint Louis et de Baccarat. Avec le XIXème siècle et l’industrialisation, naissent Daum à Nancy, la cristallerie de Haute Bretagne, de Portieux, les Verreries Brosse, les Verreries de Meisenthal et d’Arques.

Verre de Murano Verre de Bohême
Verre de Murano
Verre de Bohême

Le designer en verre est appelé par les directeurs de création pour accentuer un style connu du public, pour inventer une nouvelle gamme selon les besoins et les tendances actuelles ou pour rajeunir/créer une image.

Par exemple, Matali Crasset a redessiné le verre Orangina en 2000. Elisabeth Garouste et Mattia Bonetti ont relooké la carafe Ricard en 1995.Gilles Rozé et Yves Savinel conçoivent entre 1995 et 2000 la collection Vega pour Baccarat.

Matali Crasset pour Orangina
Elisabeth Garouste et Mattia Bonetti pour Ricard
Rozé et Yves Savinel pour Baccarat, la collection Vega
Matali Crasset pour Orangina Elisabeth Garouste et Mattia Bonetti pour Ricard Rozé et Yves Savinel pour Baccarat, la collection Vega

Le verre demeure fragile, un objet tant décoratif qu’indispensable sur nos tables. Il est polymorphe et polyvalent comme les designers qui lui donnent vie.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.