Actualités, nouvelles et manifestations culturelles Dowzr

Marseille, la lumineuse…

SAYPE / Expo Solo Show

0 112

 

 

 

 

Galerie David Pluskwa Art Contemporain

Exposition du 26 septembre au 12 octobre 2019

 

 

 

 

Horaires d’ouverture : du mardi au samedi de 14h30 à 19h et sur RDV.
53 rue Grignan 13006 Marseille

www.david-pluskwa.com
www.galerie-pluskwa.com
facebook.com/galerie.david.pluskwa
instagram.com/david_pluskwa_art_contemporain

 

 

 

 

 

 

 

7h13, Marseille Notre Dame de la Garde

Techniques mixtes sur toile et plexiglas – 81×60 cm

 

Saype : un art pour penser le monde

La valeur n’attend pas le nombre des années : cette locution familière semble parfaitement convenir à Saype et à son art.

A seulement trente ans (dont seize entièrement consacrés à la peinture), il mène déjà une carrière internationale, enchaînant les commandes un peu partout dans le monde. Si le graffiti et ses exultations murales ont été sa carte d’entrée dans le monde de l’art, il les a rapidement délaissés pour une approche plus ambitieuse et plus grandiose : la peinture sur herbe. Dans la mouvance du Land Art, Saype s’est donné les moyens de composer des fresques et des personnages de plusieurs milliers de mètres carrés ; des formes humaines surdimensionnées que tel un magicien, il fait surgir en quelques semaines dans des espaces verdoyants ; des formes dont la précision des détails et les effets de relief ne sont vraiment visibles que si on prend de la hauteur. Beyond walls, suite de mains enlacées que les parisiens ont pu découvrir, au printemps dernier sur le Champ de Mars, en est peut-être le plus fameux exemple à ce jour.

Un artiste de cette envergure ne pouvait qu’interpeller David Pluskwa, lui qui s’efforce, exposition après exposition, de promouvoir une nouvelle génération de plasticiens. C’est un autre aspect du travail de Saype qui est mis ici en valeur : le paysagiste inspiré par Marseille la lumineuse – intitulé de cette exposition. Point de fresque aussi gigantesque qu’éphémère, mais une série de tableaux à l’aérographe redoublés de plexiglas qui réinventent le port et le littoral marseillais. Composés en atelier d’après photographies, ils se caractérisent par un remarquable sens de la couleur, avec des contrastes de bleus et de jaunes-orangés qui semblent embraser le ciel à la manière d’un Turner. Mais la buée, minutieusement peinte sur la feuille de plexiglas, en adoucit la vision, crée des conditions expérimentales d’observation proches de celles que l’on peut avoir derrière un hublot.

Les couchers et les levers de soleil prennent avec lui toute leur poésie. Ainsi, dans une composition comme  7H13, Marseille…, le soleil semble monter à l’assaut de la Bonne Mère pour y apporter son obole. Alors que dans 20H16, Marseille…, son reflet plonge et se prolonge dans le flot (au premier plan), tandis que des nuages forment au dessus de lui une inquiétante sarabande. Des figures géométriques, évoquant la signalétique du Street-Art, viennent parachever la beauté de ces marines d’un troisième type. Une manière de conjuguer un thème traditionnel avec les techniques propres à la modernité. Il fallait sans doute le regard d’un peintre belfortais pour rendre un hommage aussi vibrant à Marseille. Ainsi, Saype s’affirme comme le digne héritier de tous ceux qui, de Ziem à Kokoschka, ont magnifié avec leurs pinceaux la vieille cité phocéenne.

 

Jacques LUCCHESI

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.