Actualités, nouvelles et manifestations culturelles Dowzr

Incendie

Musée National de Rio de Janeiro

A massive fire engulfs the National Museum in Rio de Janeiro, one of Brazil's oldest, on September 2, 2018. The cause of the fire was not yet known, according to local media. / AFP / STR
0 106
Dans la nuit du 2 septembre, un effroyable incendie a anéanti le Musée national de Rio de Janeiro, à la fois le bâtiment à l’architecture coloniale et les collections.

 

Le Musée national de Rio de Janeiro est fondé en 1818. En 1892, trois décennies après l’instauration de la République du Brésil, il est transporté dans cet ancien palais du 19ème siècle. Entre ces murs, des millions de pièces témoins de l’histoire naturelle d’Amérique latine et de l’Antiquité, des centaines de milliers d’ouvrages sur les rayonnages de la bibliothèque et encore plus de vingt-six mille fossiles. Une grande partie de ce trésor a aujourd’hui disparu dans le feu.

 

    

 

Parmi eux…

Luzia, premier fossile humain datant de 12.000 ans, a péri dans les flammes. Sa découverte au Brésil, en 1970, dans l’État de Minas Gerais, a permis la reconstitution numérique d’un visage.

Le squelette géant d’un Maxakalisaurus (13 mètres de long), dinosaure ayant vécu il y a 80 millions d’années… est parti en fumée. Il a été mis au jour en 1998, dans la même région que Luzia, Minas Gerais.

Une fresque de Pompéi ayant survécu à l’éruption du Vésuve en 79 n’a pas échappé au drame. Tout comme le sarcophage de Sha-Amun-en-su, daté d’environ 750 avant Jésus-Christ.

 

L’histoire de l’Amérique latine est en deuil, mais également tout un pan de l’étude de l’évolution des espèces, des hommes, des arts… de la Préhistoire à l’Antiquité.

Il est urgent de sauvegarder le patrimoine mondial historique, culturel et artistique.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.