Actualités, nouvelles et manifestations culturelles Dowzr

Fleurs et fruits d’automne…

par Achille LAUGÉ (1861-1944)

0 71

 

 

 

Vente aux enchères Tableaux & Dessins

Mercredi 25 septembre 2019 à 14:30

Salle des ventes PRIMARDECO à Toulouse

 

 

Une magnifique toile d’Achille LAUGÉ (1861-1944) sera mise aux enchères pendant cette vacation. Ce lot phare nous permet de retrouver un artiste emblématique du style pointilliste.

 

« Nature morte aux grenades » vers 1893-1895

Huile sur toile. Cachet de l’atelier en bas à droite.

60 x 73 cm

Estimation : 100 000 / 150 000 €

 

Certificat de Madame Nicole Tamburini : l’œuvre sera insérée dans le Catalogue raisonné de l’artiste, actuellement en préparation par ses soins.

 

Achille Laugé est né dans l’Aude. Il débute comme employé de pharmacie tout en suivant des cours à l’Ecole des Beaux-Arts. Il rencontre Bourdelle, Henri Marre ou encore Henri Martin. A Paris, il retrouvera ce dernier dans l’atelier de Cabanel et se liera d’amitié avec Maillol.

Achille Laugé va rapidement définir son style : une peinture claire et une touche divisée. L’œuvre vendue le 25 septembre prochain en est l’illustration.

Au Salon de 1884, il choisit d’exposer un portrait de Bourdelle. On ne peut s’empêcher de retrouver Seurat dans ce style pointilliste. En 1888, Laugé quitte Paris pour retourner sans sa région natale ; il s’installe à Carcassonne puis à Caillau. L’artiste continue d’envoyer des tableaux au Salon des indépendants en 1983 et 1894.

Beaux-Arts de Carcassonne – Portrait de Madame Astre (1892) – Achille Laugé 198×133 Salon de 1894

 

 

 

Achille Laugé a produit de célèbres portraits comme le « Portrait de Madame Astre » conservé au Musée des Beaux-Arts de Carcassonne.

 

 

 

 

 

 

La lumière du sud ne le laisse pas indifférent : il peint les paysages des Corbières par petites touches, par une juxtaposition de virgules colorées, donnant ainsi un effet « vibrant » à la couche picturale et un rendu saisissant de la lumière.

Gustave Geffroy, directeur de la manufacture des Gobelins, fait appel à Achille Laugé en 1910 : il lui commande six cartons de tapisserie destinés à la décoration de fauteuils puis ce sera six panneaux illustrant les saisons, thème classique et populaire.

Les œuvres d’Achille Laugé sont exposés dans les musées de Carcassonne, Limoux, Grenoble, Toulouse, Montauban, Morlaix, Paris (Orsay)…

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.